Facebook

Venez mes amis / Il n’est pas trop tard pour partir
en quête d’un monde nouveau.                                                Alfred Tennyson

Microscopie en champ sombre

Images de champs de force

Nous avons cherché une méthode permettant de donner une image des différentes forces qui émanent d’une part du béton conventionnel et d’autre part du béton avec Pneumatit®.

Nous avons trouvé cette méthode : il s’agit de la cristallisation observée par microscopie en champ sombre.

L’eau dans des essais de cristallisation comparatifs

L’organisme humain se compose pour la plus grande partie d’eau : jusqu’à 75 % chez les enfants,  jusqu’à 65 % chez les adultes. L’eau, un élément très sensible, ouvre notre organisme à de multiples influences.

Les forces vitales de l’eau participent activement à la cristallisation de cette dernière. Des microstructures aux formes spécifiques apparaissent : ce sont les qualités des forces vitales impliquées qui donnent naissance aux différentes formes de cristallisation. Ce fait peut être pris en compte pour des essais comparatifs en laboratoire.

On a laissé pendant trois jours des verres, contenant chacun 7 dl d’eau de source de Rheinau, dans des caisses identiques, mais l’une en béton conventionnel et l’autre en béton Pneumatit®. On a conservé comme échantillon de contrôle un verre de 7 dl de cette même eau de source, qui a lui aussi été testé. Autres images de cristallisation et un commentaire : x

Veuillez cliquer sur les images pour les agrandir :

 

 
 

Cristallisation et microscopie en champ sombre, test en double aveugle  Dans son exigence d’objectivité, la science orientée vers les concepts de quantité et de statistiques a développé tout un éventail de méthodes spéciales, aujourd’hui largement répandues. Celles-ci sont souvent considérées comme condition nécessaire et suffisante pour recevoir le qualificatif «scientifique», ce qui est injustifié. Parmi ces méthodes, nous trouvons les tests en aveugle et la randomisation.
Dans le test en aveugle, il faut distinguer trois degrés : en aveugle simple (les sujets ne connaissent pas l’identité de l’échantillon testé), test en double aveugle (ni les sujets ni les directeurs de test ne connaissent l’identité de l’échantillon testé) et test en triple aveugle (ni les sujets, ni les directeurs de test, ni les évaluateurs ne connaissent l’identité de l’échantillon testé).
Dans la randomisation, les correspondances importantes (par exemple entre les personnes à tester et les objets à comparer, entre les personnes à tester et les directeurs d’essai, l’ordre des essais) se font selon le principe du hasard (« random » = fortuit).
par LifevisionLab, Schlieren CH, mars 2015 x

Avis du directeur de LifevisionLab :  x

Klicken Sie nochmals auf den gelben Punkt, um tiefergehende Informationen aufzurufen.

Astral-ätherisch ist ....